Palais de justice

Année : 1ère Année / 1er semestre

Enseignant tuteur : Fabrice Pincin

Etudiants designers : Blanquier Fanny, Pons Renaud en partenariat avec les étudiants M1 en psychologie environnementale : Alicia Rogues

Durée du projet : 5 semaines

 

Commande / brief design : Créer une interface tangible entre un lieu nîmois et un usager lui permettant d’accéder à une information difficilement accessible ou cachée sur ce lieu.

Contexte :  Nous évoluons aujourd’hui dans une société ou les individus ne distinguent pas les notions de crainte et de respect dans leur vision de la justice. Le palais de justice est un lieu public où les habitants craignent d’entrer, ce qui est paradoxal avec la notion de public.

Questionnement : Comment relier la population à la notion de Justice sans qu’elle la considère comme une ennemie ?

Proposition : Création d’une interface technologique à l’extérieur du palais de justice pour toucher la majeure partie de la population de la ville. Celle-ci se compose d’hologrammes, de capteurs (rétiniens, gestuels, vocaux) et de son directionnel. Le citoyen, lors de son passage près du palais de justice se voit invité par un son directionnel à s’avancer vers l’escalier principal. Il est alors confronté à une interface projetée sur hologramme et abordant différents thèmes comme “les acteurs de la justice”, “symboles et interprétations”, “les structures de la justice”, “histoire et patrimoine”, et “organisation et fonctionnement”. Grâce aux multiples capteurs, il en choisit un et peu ainsi accéder à des informations, des vidéos et des quizz pour tester ses connaissances. Il s’agit ici de repositionner les mentalités, de faire disparaître les idées préconçues et d’informer au mieux pour connaître ses droits. La finalité du projet est d’apporter une pédagogie nouvelle à la population et de ré-inculquer les valeurs de la justice et de la république.

Fanny BLANQUIER

Renaud PONS