Un patient plus actif dans son parcours de soin

Année : 2ème Année / 1er semestre
Enseignants tuteurs : Yves Voglaire et Michela Deni
Enseignants : Anaïs Triolaire et Thomas Watkins
Partenaire : Région PACA
Étudiants designers : Toute la promotion 2018 du master
Durée du projet : 12 semaines
Contexte : Le projet a été réalisé en partenariat avec deux maisons régionales de santé, à Malpassé et à Carpentras.
Questionnement :  Comment rendre le patient plus actif dans son parcours de santé, dans les maisons régionales de santé ? Comment prendre en compte les mutations de la santé liées au numérique ?
Proposition :  Quatre projets ont été réalisés.

Pacap’ 
Pacap’ est un serious game, un jeu de plateau dont le but est de gagner en compétences et en connaissance sur la notion du prendre soin de soi au quotidien. Les cartes proposent défis, challenges, quizz sur les thématiques du sommeil, de la nutrition, de l’activité physique et de l’hygiène. Une façon d’être acteur de sa santé, dans une logique préventive, grâce à la dimension ludique du jeu.

Vers une nouvelle relation patient / médecin
Les patients ne consultent pas forcément plusieurs professionnels de santé et ne perçoivent pas la plus-value des MRS. C’est pourquoi notre projet s’oriente vers une relation patient/médecin plus innovante, sur le modèle de la décision partagée, afin de s’adapter à l’évolution de l’implication du patient dans son parcours de soin.

Faire connaître les spécificités des MRS
Ce projet tend à valoriser l’offre de services proposés par la Maison de Santé de Carpentras et à rendre visible sa plus-value par rapport à un cabinet médical. Il en résulte trois dispositifs de médiation implantés à différents moments du parcours usager : l’arrivé à la MRS, le temps d’attente et le post consultation.

La maisons de santé et de bien-être de demain
Comment peut-on envisager la maison de santé de demain en prenant en compte les mutations de la santé? Ce projet interroge la notion de « maison » de façon prospective, en proposant un nouvel ecosystème. Pour cela, il envisage des espaces et des équipements connectés offrant des services liés à la santé comme au bien-être au delà de la simple consultation.