Soutien à la bientraitance

Améliorer la collaboration, la communication et le plaisir de travailler ensemble
en capitalisant sur les temps de pause et en soutenant les professionnels hospitaliers.

Découverte

 

Afin de mieux comprendre le quotidien des soignants travaillant au service des urgences du CHU de Nîmes, nous avons passé plusieurs journées d’immersions. Nous y avons rencontré de nombreux interlocuteurs, de différents métiers et observé leur quotidien dans des espaces variés, entre les différents services accessibles au public et les espaces réservés au personnel.

Nous avons mis en place une affiche pour expliquer notre démarche et nous avons conçu un jeu de cartes ludique comme outil de prélèvement pour récolter des informations spécifiques lorsque nous n’étions pas présentes.

Co-conception

 

Nous avons présenté à un groupe de soignants les problèmes identifiés et quelques pistes de solution, issus de nos observations et nos discussions. Lors de cet atelier de co-conception, l’objectif était, dans un premier temps, de sélectionner et prioriser les propositions correspondant à leurs besoins afin de poursuivre le travail dans ce sens. Puis, dans un second temps, nous avons travaillé en petits groupes mélangeant soignants et designers afin d’imaginer des solutions efficaces aux problèmes identifiés.

Intention

Les deux éléments majeurs identifiés comme des points à améliorer, pour les soignants, sont le manque de temps et des difficultés de communication dans le service. Néanmoins, nous avons également observé une réelle complicité entre collègues, des professionnels impliqués dans leur travail et certains éléments moteurs, actifs dans des groupes de travail.

Nous avons réalisé un travail spécifique sur le « temps de pause ». Pour confirmer les besoins et envies des soignants, nous avons installé des tests directement dans les espaces concernés afin de recueillir des retours rapides sur nos propositions.

Propositions

Afin de soutenir les professionnels dans leur démarche de bientraitance, nous avons fait des propositions en corrélation avec leur fonctionnement et leurs besoins en étant le plus simple possible pour favoriser l’appropriation par l’équipe. Nous nous sommes intéressées aux moments informels présents dans la journée d’un soignant, et plus précisément, au temps de pause. Nous avons alors distingué deux temps : la pause longue, dans la salle prévue à cet effet, et la pause impromptue, lors d’une traversée du couloir réservé au personnel.

 

1. Une salle de pause repensée

Nous avons pensé un lieu de détente appropriable, axé sur le confort des soignants. Cet espace de partage et de convivialité est aussi un lieu de revendication ou d’interrogation. Pour faciliter la transmission des informations nous avons repensé les espaces d’affichage et proposer des solutions pour valoriser les actions déjà mises en place au sein du service.

2. Le couloir comme lieu stratégique de la pause impromptue

Nous avons proposé des actions ludiques et rapides pour favoriser la pause d’un instant. Nos observations ont montré que chacun peut disposer de 10 secondes pour s’arrêter. Ici, des silhouettes en action invitent le personnel à la mise en pratique en proposant des actions pour se détendre et d’autres pour se défouler. Ce parcours bien-être met en avant le corps des soignants.

Contact

Armonie GITTO

Administratrice de filière
04 66 36 74 75
scolarite.arts@unimes.fr

Adresse

Université de Nîmes

Site Hoche
1, place du Président Doumergue
30000 Nîmes